Blog

Mise en avant

La place des femmes dans un monde dit « masculin »

Femmes travaillant dans les chais, faisant rouler les barriques
Femmes travaillant dans les chais, faisant rouler les barriques

« Au cours de l’histoire, la femme a nourri avec le vin une relation passionnelle et mouvante », écrit Fanny Lorcerie, qui a consacré un chapitre à cette question dans son mémoire de fin d’études de l’université de Bourgogne, à Dijon, en 2009. Elle y rappelle que « l’association vin-femme a traversé les siècles en pâtissant d’un jugement négatif et dégradant. La religion chrétienne considérait le vin comme source de sang, produit vivant (…), première raison d’interdire ce produit aux femmes ». – d’après un article du Monde du 16 juin 2017.

Le monde du vin a très longtemps été considéré comme masculin. Très peu de femmes étaient présentes dans les vignes et dans le processus d’élaboration d’une bouteille de vin car le vin était une boisson « interdite ».

Puis, des femmes ont voulu dépasser ce préjugé et aujourd’hui elles sont nombreuses à faire partie du monde vitivinicole. Malheureusement, encore trop nombreuses à être confrontées à des clichés et des inégalités. Elles doivent se dépasser, prouver leur valeur et leur talent et surtout démontrer que le vin n’est pas un domaine masculin, il est aussi féminin. L’association internationale de femmes liées par la passion du vin WomenDoWine le prouve : son but est de « mettre en lumière les femmes sous-représentées médiatiquement dans le monde du vin ».

Logo de l'Association internationale Women Do Wine

Elles sont vigneronnes, œnologues, critiques, sommelières et plus encore. Prenons l’exemple de Carol Duval-Leroy, la dirigeante de la maison de champagne Duval-Leroy, qui s’est confiée à Challenges :

« Je me souviens bien de mes premières tournées de pressoirs en tant que présidente. C’était à Cramant, sur la côte des Blancs. J’arrive dans le pressoir. Le vigneron m’arrête et me dit qu’il n’a plus besoin de vendangeuses. Je me suis présentée. Il était vraiment embarrassé. »

Carol Duval-Leroy, dirigeante de la maison de champagne Duval-Leroy
Carol Duval-Leroy, dirigeante de la maison de champagne Duval-Leroy

Son témoignage montre que la société a vraisemblablement du mal à percevoir une femme arborant la position de dirigeante dans une entreprise, et cela se remarque d’autant plus dans le monde du vin encore considéré comme masculin. Ses femmes doivent constamment prouver leurs valeurs.

Un autre exemple est celui d’Amandine, 19 ans, la première fille tonnelière meilleure apprentie de France, qui a su montrer courage, passion et détermination pour obtenir ce titre. Elle nous prouve que tout est possible quand nous sommes motivés, malgré les préjugés auxquels elle a pu faire face. Il est donc possible de se faire une place dans ce milieu traditionnel dit « masculin ».

En travaillant avec précision, tendresse et amour pour la vigne, les femmes du monde entier façonnent et/ou participent à la promotion et au développement des vins les plus prestigieux : des rouges aux blancs en passant par les vins pétillants et rosés.

Nous pouvons donc en conclure qu’elles ont leur place dans ce domaine, tout autant que les hommes, que ce soit pour l’élaboration des vins avec les vendanges, le façonnage, la mise en bouteille, au niveau commercial et négoce, mais aussi pour la dégustation, les visites dans les domaines, le marketing, la communication et plus encore…

Femmes assistant à une dégustation dans un chai

Plus d’infos sur :

https://www.vitisphere.com/actualite-87129-Les-femmes-ne-font-plus-tourner-le-vin-mais-les-inegalites-demeurent.htm

https://www.lemonde.fr/vins/article/2017/06/16/les-femmes-poussent-le-bouchon-toujours-plus-loin_5145577_3527806.html

https://www.challenges.fr/classements/fortune/carol-duval-leroy-et-sa-famille_207

https://www.france.tv/documentaires/societe/1078191-a-quatre-mains.html

Article rédigé par Manon Charpentier